jeudi 29 décembre 2011

Interlude: Pubs Lipton Tea en Uruguay

Bon, je ne suis pas sponsorisé par cette marque de thé mais voici des publicités de Lipton Tea dont deux nouvelles pubs (la 1 et 2) qui ont été tournées en grande partie dans les rues de Montevideo et Piriápolis.


Dans les pubs, on reconnaîtra l'acteur Hugh Jackman (j'entends déjà les cris d'hystérie des jeunes et moins jeunes) qui est le personnage central car il est le porte-étendard de Lipton Tea.

On démarre la pub 1 sur la plage de Piriápolis avec sa plage puis on aperçoit @0:36s l'énorme Argentina Hotel et ensuite on danse sur la Rambla de Los Argentinos.

@0:47s: On change de décors et on se retrouve à Montevideo. Vous reconnaîtrez en premier la Plaza Independencia puis la Puerta de la Ciudadela. On aperçoit même la rue Sarandí...
@1:11min (avec le marchand de fruit): Nous nous retrouvons sur la Place Zabala proche du Palacio Taranco
@1:17min: Proche de la plage Ramirez et la Rambla Pte Wilson (proche de la rue Julio Maria Sosa)
A partir de @1:19min, je ne suis pas sûr mais la fin n'est pas en Uruguay donc on pourrait être soit au Brésil ou soit en Argentine

mercredi 28 décembre 2011

Barrio: Villa Muñóz

Villa Muñóz est un quartier qui se trouve au nord du Palacio Legislativo. Ce barrio (quartier) inclut les petits quartiers de Reus et Goes. Il est entouré des barrios de La Aguada et Reducto à l'ouest, La Figurita au nord, La Commercial à l'est et celui de Colón au sud. Ce quartier loge Reus al Norte, un petit district historique et pittoresque de maisons colorées.

Une des grandes avenues de ce quartier est l'Avenida Arenal Grande. Le quartier de Villa Muñóz a une importante communauté juive. On considère ce quartier comme le quartier juif de Montevideo. Mais, je n'ai rien vu de tangible qui me montrait que c’était réellement un ''quartier juif'' comme une ou des synagogues ou bien un centre hébraïque durant ma visite. Sûrement les patrons de ces magasins sont de religion juive mais pas plus.

Vous trouverez, sur cette avenue et ses rues perpendiculaires, des magasins les uns après les autres qui vous vendront des tonnes de fringues ''made in China'' à de bas prix. Vous trouverez de tout autant en prix qu'en qualité. Beaucoup de ces magasins sont des grossistes donc ne pas s’étonner à trouver tous les détaillants du pays et de la ville se ravitailler dans ce quartier. Au moins, vous savez d’où cela provient!

lundi 26 décembre 2011

Bouffe: L'Asado

A travers ce blog, je vous fais une présentation de l'Uruguay mais il ne faut pas omettre quelque chose de très important pour les uruguayens. Vous verrez cette importance dans la campagne si vous venez faire un tour ici: Des vaches et des vaches, rien que des vaches!

Pourquoi tant de vaches? Du lait bien sûr mais aussi de quoi faire de bons asados à longueur d’année, bien sur! L’asado est l’équivalent de notre barbecue, repas convivial s’il en est, généralement pris en famille ou entre amis n'importe où et n'importe quand !

Vous verrez en dehors des villes et des villages de vastes prairies sous le ciel austral ou broutent des troupeaux entiers de vaches. Des vaches de toutes les couleurs car on retrouve de nombreuses races dans le cheptel du pays : Hereford , Limousine, Aberdeen-Angus, Normande, Charolaise, Braford, Hollandaise, Fernandina, etc..

Le nombre d'habitants en Uruguay: 3.5 millions environ versus quasiment 11 millions de vaches! Ce cheptel fait de la Republica Oriental del Uruguay le pays où le nombre de têtes de bétail par habitant est le plus élevé au monde.

mardi 20 décembre 2011

Les tutures allemandes

Après avoir fait un petit tour parmi les voitures anglaises, les Renault et les Peugeot, on continue notre tour du monde ''intra-uruguayen'' avec les tutures allemandes. Durant le début du XXe siècle, de nombreux allemands sont venus s'installer en Uruguay mais loin d’être aussi nombreux que les Français ou très très loin derrière les colonies italiennes ou  espagnoles.

Vous ne verrez pas énormément de voitures allemandes qui datent d'avant 1950. Par contre, après 1950, on peut en voir dans la rue et qui roulent encore mais elles sont difficiles à trouver. La marque la plus ancienne que l'on retrouve est Opel étant donné que cette marque était distribuée en Uruguay avant que celle-ci disparaisse au profit de Chevrolet. 

De toute façon, toutes les Chevrolet que vous voyez dans les rues de l'Uruguay ou même d’Amérique du sud proviennent des gammes allemandes ou sud-coréennes et non des USA (à part la Chevrolet Camaro qui est distribuée en quelques rares exemplaires dans le pays sûrement pour faire plaisir à quelques américains de Punta del Este qui ne peuvent se passer de leurs voitures).

vendredi 16 décembre 2011

Les maisons anti-déprimes

Une chose dont je ne me suis pas aperçu de suite mais seulement après un ou deux mois est la palette de différentes couleurs de bâtiments peints que l'on peut trouver dans les rues de certains quartiers de Montevideo ou bien à l’intérieur du pays. On a vraiment plaisir de se promener au gré des rues surtout sous un ciel bleu resplendissant et avec une bonne température. 

J'emploie le mot bâtiment mais cela peut être une maison (majorité des cas), une entreprise, un magasin ou bien des garderies d'enfants. J'adore voir ces couleurs pétantes car cela met de la vie dans la rue et tue le blanc, rouge brique et le gris qui sont employés la majorité du temps dans la construction.

En vous promenant dans les quartiers comme Parque Rodo, Palermo, El Prado, Barrio Sur et Barrio Reus (pour ces deux derniers, éviter de se promener le soir), on voit qu'on s'est défoulé dans les couleurs! Cela ne veut pas dire que tout le monde va peindre sa maison d'une couleur différente (car c'est quand même de l'entretien) mais chaque rue aura sa ou ses maisons colorées qui trancheront radicalement avec le reste des autre maisons.

lundi 12 décembre 2011

Tourisme: Piriápolis

 
La première station balnéaire d’été en Uruguay fut la ville de Piriápolis dans le département de Maldonado. Piriápolis est situé à environ 100 kilomètres de Montevideo et c'est facilement accessible en prenant l'autoroute ou bien les bus qui partent de la station de Tres Cruces de Montevideo. C'est une station au bord du fleuve Río de la Plata avec des plages qui s’étendent le long de la ville (Playas Grande, Los Angeles, San Francisco). Une version plus tranquille d'une station balnéaire que Punta del Este qui se trouve à environ 30 kilomètres de là. 

Histoire:
Il faut relié Piriápolis avec un personnage incontournable et très important en Uruguay du nom de Francisco Piria. Il est né à Montevideo le 21 août 1847 de parents provenant de Gênes. Tout petit, il fut envoyé en Italie et fut élevé par son oncle. Il reviendra en Uruguay à l’âge de 16 ans. Quelques années plus tard, il commencera à vendre des lots et des terrains dans Montevideo et ailleurs dans le pays. Une activité dans laquelle, il bâtira sa fortune. Francisco Piria fut un urbaniste qualifié, homme d'affaire très important, immensément riche et sera aussi un très bon alchimiste.

mardi 6 décembre 2011

Montevideo d'antan: Plaza Independencia

La ville de Montevideo, durant son époque coloniale, était entourée de murailles avec de monumentales portes d’entrées. Cette forteresse était la Ciudadela. Suite à l'indépendance du pays, on commencera la démolition emblématique de toutes les fortifications de la ville coloniale afin d'agrandir la ville.

En 1837, Carlo Zucchi créera et dessinera pour la première fois la Plaza Independencia (Place de l'Indépendance) suite à l'agrandissement de la ville vers le nord. Il s'inspirera des travaux de ses maîtres Charles Percier et Pierre-François-Léonard Fontaine, architectes français pour dessiner la place sur une base de néoclassicisme français. 

Le projet sera, en définitive, modifié en 1860 par Bernardo Poncini. On trouve la maison du Gouvernement (Casa de Gobierno) construit en 1873  sur cette Place de l’Indépendance.

Entre 1896 et 1906 s'élevait à son centre la statue de Joaquín Suárez mais celle-ci fut déplacée par décision du président José Batlle y Ordóñez.

samedi 3 décembre 2011

Monument: Edificio San Felipe y Santiago

Une chose remarquable à Montevideo est que vous trouverez au gré de vos pas des édifices qui représentent à peu près toutes les tendances architecturales qui ont traversé les différentes époques du XIXe ou XXe siècle. Je compare cela à un gros livre d'architecture où on tourne les pages à chaque coin de rue car vous trouverez un style diffèrent à chaque coin de rue.

Un des styles que l'on retrouve fréquemment dans les rues de la ville est le style Art déco qui est très bien représenté aussi bien en édifices qu'en maisons. Je reste bouche bée devant ce style car c'est celui que je préfère. 

Imaginez l’époque...nous parlons des années 1920-1935, avec des architectes qui osaient dessiner un nouveau style (assez révolutionnaire en ce temps) et radicalement diffèrent de ce qui se faisait avant! Quelle était la réaction des gens de la rue en voyant ce nouveau style à cette époque (autant dans l'architecture que le design)? Cela devait sûrement les rebuter en criant au scandale...et pourtant aujourd'hui, l'Art déco est élevé au rang d'un style superbe et fantastique.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...