dimanche 31 juillet 2011

Barrio de Carrasco

Le quartier (barrio) de Carrasco fait partie de Montevideo même si celui-ce se trouve assez éloigné du centre-ville. Le quartier est bordé par les barrios de Punta Gorda (ouest), Carrasco Norte (nord), le département de Canelones (est) et le Río de la Plata (sud). La rambla le long de ce barrio s’appelle Tomás Berreta et les axes principaux sont les avenues Italia, Bolivia et General Rivera.

Le nom de ce quartier provient de l'un des premiers habitants de Montevideo qui fit un séjour dans cette zone. Son nom était Salvador Sebastián Carrasco (famille reliée avec le héros national José Gervasio Artigas). Par la suite, le Dr. Alfredo Arocena acquis les terrains en 1907 des héritiers de Madame Rosa Pérez de Ordeig
et créa en 1912 la Sociedad Anónima Balneario Carrasco. Le jardin de la station fut dessiné par l'architecte français naturalisé argentin Charles Thays (celui qui créa le jardin botanique de Buenos Aires en 1898). Charles Thays travaillera avec un jardinier remarquable du nom de Le Bars. Les travaux furent arrêtés durant la première guerre mondiale mais recommencèrent après la fin de celle-ci par la municipalité. En 1921 furent inaugurés l'Hôtel Casino Carrasco et l'église Stella Maris.

samedi 23 juillet 2011

Montevideo d'antan: Les tramways

Je tiens à signaler que j'ai puisé l'histoire et les images du site de la ville de Montevideo. Je me suis occupé de la traduction mais c'est surtout pour vous montrer ce qu’était le tramway à la fin du XIXe siècle/début XXe siècle dans les rues de Montevideo. Comme on dit, ''y a pas photos!'' entre le Montevideo d’antan et aujourd'hui. Je suis tombé amoureux de ce Montevideo d'antan et je regrette qu'il n'existe plus.


Histoire:
Le premier service de locomotion collectif de l'Uruguay qui fut vraiment créé et que l'on peut considérer comme l’ancêtre des transports en commun fut la diligence, qui à partir de 1851 reliait Villa Unión à Montevideo.

Le premier service de tramways avec des voitures tirées par des chevaux, fut inauguré à Montevideo le 25 mai 1868, durant la présidence de Lorenzo Batlle, avec la ligne vers Unión. Le système de tram permettra de relier les différents quartiers extérieurs entre eux ainsi qu'avec le centre-ville, ce qui fut une révolution en elle-même.

Tourisme: Aéroport international de Carrasco

Situé dans Carrasco (5 kms à l'est de Montevideo), l’aéroport international de Montevideo se trouve géographiquement dans le département de Canelones. Le nom actuel n'est pas le nom original de l’aéroport car celui-ci s'appelle ou s'appelait Aéroport international de Carrasco General Cesáreo L. Berisso (...pourquoi, veut-on toujours donner des noms à rallonge pour certains bâtiments officiels?). Le premier aéroport a ouvert ses portes en 1947.

En 2003, le gouvernement a transféré l'administration, la maintenance et la gestion au privé. L’aéroport a été entièrement rénové de février 2007 à décembre 2009 avec une ouverture officielle par l'ancien président du pays Tabaré Vázquez. L’aéroport se trouve être l'unique terminal donc pas besoin de changement quelconque. Il a été dessiné par l'architecte d'origine uruguayenne Rafael Viñoly et je reconnais que j'aime beaucoup cet aéroport. Il a une dimension humaine (non pas un monstre à moitié vide comme celui de l’aéroport Pearson de Toronto par exemple).

lundi 18 juillet 2011

Sac plastique biodégradable

 Voila quelque chose qui pourrait intéresser l'Uruguay et d'autres pays d’Amérique du sud (point de vue propreté) et certains pays d’Amérique du Nord ou d'Europe qui emballent un peu trop avec les sacs plastiques.


Puma (oui la marque éponyme) a lancé un sac plastique biodégradable intégral. Cela pourrait faire du beaucoup de bien à Montevideo et au Rio de la Plata point de vue propreté!

jeudi 14 juillet 2011

Montevideo d'antan: Palacio Jackson

Je tiens à signaler que j'ai puisé l'histoire et les images du site de la ville de Montevideo. Je me suis occupé de la traduction mais c'est surtout pour vous montrer ce qu’était le Palacio Jackson à la fin du XIXe siècle/début XXe siècle. Ce Palacio Jackson n'existe plus de nous jours. Comme on dit, ''y a pas photos!'' entre le Montevideo d’antan et aujourd'hui. Je suis tombé amoureux de ce Montevideo d'antan et je regrette qu'il n'existe plus.

Histoire:
Le Palacio (ou Palais) Jackson, du nom d'un expert-comptable à la fin de 1892, se trouvait au coin de la Place Cagancha (coté sud-ouest) et Avenida 18 de Julio. Ce fut l'un des projets phares d'Emilio Reus, un habitant d'Alicante (Espagne) qui était arrivé à Montevideo à l'age de 28 ans. Emilio Reus s'embarqua dans des projets très audacieux et/ou très ambitieux tout en mettant à son profit ''sa période de splendeur économique''.

mardi 5 juillet 2011

Montevideo d'antan: Barrio de Pocitos

 Je tiens à signaler que j'ai puisé l'histoire et les images du site de la ville de Montevideo. Je me suis occupé de la traduction mais c'est surtout pour vous montrer ce qu’était Montevideo à la fin du XIXe siècle/début XXe siècle. Comme on dit, ''y a pas photos!'' entre le Montevideo d’antan et aujourd'hui. Je suis tombé amoureux de ce Montevideo d'antan et je regrette qu'il n'existe plus.

Histoire:
Au milieu du XIXe siècle, Pocitos était une plage déserte avec un accès difficile. C’était un refuge de quelques pêcheurs et de quelques douzaines de lavandières. L'endroit était divisé en deux par un large ruisseau qui se trouvait à la hauteur de ce que c'est aujourd'hui la rue Buxareo. Les lavandières rinçaient les vêtements dans des petits puits ou pocitos construits le long du cours d'eau.

dimanche 3 juillet 2011

Alerte pour le Rio de la Plata


Un document de la WWF montre que les principaux fleuves fournisseurs d'eau dans le monde "meurent" à cause des changements climatiques, des dommages environnementaux, de la contamination et des barrages. Plus de la moitié des rivières autour de notre planète sont contaminés ou bien se dessèchent à un rythme effréné du à une sur-utilisation. Des 500 principales rivières dans le monde, plus de la moitié d'entre elles sont hautement contaminées.

Parmi les 10 fleuves au monde qui court le plus grand risque, on connait depuis longtemps les noms du Nil, du Danube, du Gange, du Mekong ou du Yangtse. Depuis des années, on nous parle de ces fleuves et c'est vrai qu'on se demande si les autorités voient que l'avenir sera pire que celui d'aujourd'hui si on ne commence pas à prendre des actions très sévères dès maintenant tout en se mettant dans la tête que nous avons déjà atteint le seuil de l'alerte maximale et surtout critique. Dans ces 10 grands fleuves les plus à risque, WWF met aussi le Río de la Plata (numéro 3 sur la liste des 10).

vendredi 1 juillet 2011

Architecte: Víctor Rabu

Comme vous le savez (ou peut-être pas), il y a eu une forte immigration de français qui se sont installés en Uruguay fin XIXe siècle/début du XXe siècle, surtout en provenance des régions du Béarn et du Pays Basque. Mais d'autres français représentant les autres régions de France s'installeront aussi dans ce pays appelé à ce moment là ''La petite Suisse de l’Amérique du sud''. Cette arrivée d'immigrants français laissera un impact très important dans l'histoire culturelle du pays qui se voit encore de nos jours. Un de ces impacts sera l’influence de l'architecture française dans la ville de Montevideo.

Bon nombre d'architectes français auront une influence sur la ville dont Victor Rabu. Vous allez sûrement vous dire que vous n'avez jamais entendu parler de ce nom...et bien moi non plus jusqu’à que je lise dans un livre d'architecture uruguayen qu'il était originaire d'Agen! Et oui, je connais bien Agen et ses pruneaux car j'y ai vécu pas mal d'années mais je n'avais jamais entendu parler de cet architecte.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...